Département : 08(Ardennes) - 51(Marne) - 10(Aube) - 52(Haute Marne)
Actualités
  • 28/02/2017
    Pourquoi se faire référencer sur ce site ?Pour : - Avoir accès à de...
    > Lire la suite
  • 28/02/2017
    Le réseau CHANTIER école organise ses 8èmes rencontres nationales du 16...
    > Lire la suite
Agenda Témoignages
Nos témoignages

Achats Responsables en Champagne-Ardenne

Les structures de l'IAE


Les ateliers et chantiers d'insertion (ACI)
: Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) sont des dispositifs sont un type de structure  de l’insertion par l’activité économique. Chacune fait l'objet d'un conventionnement  de la part de l’État. Elles embauchent des personnes relativement éloignées du monde du travail et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Les salariés des ateliers et chantiers d'insertion possèdent un contrat de travail (par exemple, un contrat d’accompagnement dans l’emploi) comme n'importe quel salarié. Au delà de son activité de production économique, l'ACI offre à ses salariés en insertion un véritable accompagnement individuel visant à briser les freins d'un retour vers le marché de l'emploi.

Associations intermédiaires (AI) : L’association intermédiaire a pour rôle d'employer des personnes en difficulté socio-économiques et de les mettre leur à disposition d’utilisateurs (prêt de main d'œuvre), qu'il s'agisse de collectivités locales, d'entreprises, d' associations ou des particuliers. Le contrat de travail est signé avec l'AI, qui de fait se charge également du versement des salaires. Elle est l'unique employeur du salarié mis à disposition.

Entreprise d'insertion (EI) : Nées il y a 30 ans, il s'agit d'entreprises à part entière. Néanmoins, au-delà de l'aspect purement économique, leur finalité est sociale. La vocation première d'une EI est l'insertion socioprofessionnelle de ses salariés.

Positionnées dans des marchés concurrentiels, aux côtés des entreprises classiques, les EI assument les mêmes droits et devoirs que toute entreprise (règles fiscales, juridiques et économiques).
L'entreprise étant une micro société, l’insertion des individus dans la société passe avant tout par l’insertion dans l'entreprise. L'EI utilise donc le volet économique, et tout ce que cela inclue (obligations, ses droits et ses devoirs du salarié) pour faciliter leur réinsertion.

Les EI s’engagent auprès des salariés en insertion à les encadrer, les accompagner et les former pour les amener à retrouver leur place sur le marché du travail.

L'Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI) :
Les ETTI sont des entreprises d’insertion, qui propose des mises à disposition de travailleurs en insertion dans le cadre de missions temporaires. Elles fonctionnent comme n'importe quelle entreprise de travail temporaire classique. Elles proposent des offres d’emploi temporaires à des personnes en difficulté sociale et professionnelle. Elles sont susceptibles d'intervenir dans tous les secteurs d'activité. Le plus souvent, elles sont spécialisées dans l’industrie, l’environnement, la logistique, la manutention, le bâtiment, l’entretien et le nettoyage…

L’ETTI signe un contrat de mise à disposition avec une entreprise cliente, comme une agence d'intérim classique. La personne en parcours d’insertion travaille alors dans l’entreprise cliente mais est salariée de l’ETTI, liée par un contrat de mission.

Étant avant tout une entreprise d'insertion par l'activité économique, l’ETTI accompagne le salarié dans son parcours d’insertion afin de leur donner la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle valorisante ainsi qu’une qualification afin d'augmenter son employabilité sur le marché du travail.

La Régie de quartier :

Les régies de quartier sont des associations qui regroupent à minima :
  • des représentants des habitants et des usagers
  • des collectivités locales
  • des bailleurs sociaux
Les Régies de quartier assurent l’amélioration du cadre de vie global de leur quartier. Parmi ses champs de compétences on retrouve la rénovation des bâtiments, l'entretien des espaces verts... Elles ont également une mission de médiation et de maintien du lien social au travers de projets internes au quartier.  Les régies embauchent en priorité les habitants du quartier. Elles ne sont pas reconnues de facto comme structures d'insertion mais 80% sont conventionnées comme entreprise d’insertion ou atelier et chantier d’insertion.

Les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) :

Les GEIQ n’appartiennent pas au secteur de l’IAE au sens légal bien qu'ils poursuivent la même finalité. Ils sont souvent spécialisés dans un secteur d’activité comme le BTP, le nettoyage ou les espaces verts. Leur rôle est de proposer aux des entreprises adhérentes (la plupart du temps des petites et moyennes entreprises) une mise à disposition de salariés. Le GEIQ est l'employeur unique de la personne en parcours d'insertion, comme dans une entreprise de travail temporaire classique. Les entreprises adhérentes font appel au GEIQ pour palier leurs difficultés de recrutement. En effet, elles misent sur la formation en interne de la personne mise à disposition, dans l'objectif d'un recrutement directe à terme.

La carte de toutes les structures de l'IAE de Champagne-Ardenne (source : la Direccte)